top of page
Rechercher

Accueil enfants et adultes Autistes sans déficience intellectuelle (Asperger) et Haut Potentiel


Accueil enfants et adultes Autistes sans déficience intellectuelle (Asperger) et Haut Potentiel


Notre association iséroise est spécialisée dans l'accueil et la prise en charge des enfants et adultes Autistes sans déficience intellectuelle (Asperger) et leurs familles.

Nous avons pu constater que bon nombre de familles concernées avaient également dans la fratrie des enfants Haut Potentiel. Même si le nom de l’association n'y fait pas référence, l'association accueille également le public présentant cette forme de neuroatypie.


Nous travaillons toutefois sur la méconnaissance de cette forme d'autisme et l'amalgame qui peut être fait, notamment à cause de la représentation dans les médias, avec le Haut Potentiel ou le syndrome du savant.


En effet, certains traits du syndrome d’Asperger peuvent être communs (en apparence) à ceux du HP tels que les difficultés de communication avec les autres, une grande sensibilité, le fait de ne pas être dans le moule ou de ne pas trouver sa place…


On peut aussi cumuler les deux auxquels peuvent s’ajouter d’autres troubles tels que le TDA/H (trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité).


Le syndrome d’Asperger ayant disparu du DSM-5, toutes les formes d’autisme sont aujourd’hui regroupées sous le terme de Troubles du Spectre Autistique (TSA) et se caractérisent par : des déficits de la communication et des interactions sociales ainsi qu’un caractère restreint et répétitif des comportements et des intérêts.


Les difficultés majeures d’une personne Asperger sont la communication, la gestion et compréhension des émotions et une hyper ou hypo sensorialité. La difficulté à interagir avec les autres, à saisir l’implicite, les métaphores, les codes sociaux et le non-verbal.

L'analyse est différente, l'adaptation permanente et épuisante. Leurs difficultés sont souvent minimisées par leur apparence "comme les autres". Toutefois cela reste de l'autisme avec ses troubles associés avec la difficulté ajoutée de comprendre ce qu'il se passe et le sentiment d'impuissance qui va avec de ne pouvoir les contrôler. Une personne Autiste ne comprend pas de la même manière, les émotions sont exacerbées, l'analyse est très poussée et le sentiment de décalage bien ancré.

Le HP n’a pas de problème à saisir l’implicite, ni les codes sociaux. Bien au contraire, il les comprend tellement bien qu’il a généralement très peu envie de s’y conformer, de jouer un rôle social auquel il n’adhère pas. Cependant, il peut facilement faire semblant pour s’adapter aux situations bien que ça lui coute en énergie.

Pour une personne Asperger, cela demandera beaucoup plus d’efforts et de gymnastique cognitive. D’abord pour comprendre la situation puis pour l’imiter.


La personne Asperger a généralement besoin d’un cadre, de repères et que les choses soient clairement définies. Elle a du mal à gérer les imprévus et les changements. Elle peut être très rigide sur les horaires, avoir un planning bien défini et si un imprévu se glisse au dernier moment, c’est la panique ! La stabilité et le fait que chaque jour se ressemble la rassure.


L’Asperger est également extrêmement sensible à son environnement. Il ressent tout avec une forte intensité et notamment les émotions des gens qui l’entourent. On dit souvent que les autistes manquent d’empathie, ce n’est pas tout à fait juste. Si les Asperger manquent d’empathie cognitive, (le fait de se mettre à la place de l’autre, surtout s’il n’a jamais vécu la situation), ils sont dotés d’une très forte empathie émotionnelle, beaucoup plus forte que chez une personne non autiste.


Les HP


Il est important de souligner que toute personne HPI n’est ni obligatoirement un génie ou un « intello »; elle a un fonctionnement singulier tant dans sa manière de réfléchir, d’appréhender le monde que dans ses relations avec son entourage.

Le Haut Potentiel peut se caractériser par une hyperesthesie, une grande curiosité, une empathie plus forte que la moyenne et une hypersensibilité émotionnelle, une lucidité exacerbée, peu d'estime de soi, un grand sens de la justice, bonne mémoire et capacité de concentration si ça lui fait sens, perfectionnisme.

Etre Haut Potentiel vient parfois avec son lot de difficultés. En effet, pour un tiers des personnes HPI, le parcours est « chaotique, fait d’incompréhension, de rejet et d’échecs ou simplement d’un sentiment de mal-être diffus.


Un autre revers d’être surdoué est l’isolement. Il a du mal à construire de relations stables avec une personne si cela ne lui fait pas sens, il ne s’entend pas avec les personnes qui ne partagent pas certaines valeurs importantes pour lui comme la compassion, l’équité ou la remise en question lors d’une erreur. Le HPI possède des processus d’identification particuliers qui sont rendus plus difficiles ; il/elle ne se retrouve pas dans le fonctionnement des autres et peut éprouver un réel sentiment d’étrangeté ou de décalage et baisser son estime de lui même ou sa confiance en lui.


Le HPI ne présente aucun des symptômes de la triade de Wing (troubles de la communication verbale et non-verbale, troubles des relations sociales, centres d’intérêts restreints et/ou des conduites répétitives).


Pour ces formes d'atypies, les enfants ont des difficultés à trouver leur place à l'école, dans la fratrie ou bien à se socialiser et intégrer un groupe de leur âge. Nous les accompagnons pour les aider à développer leurs qualités, leur place dans notre société et une meilleure estime d'eux-mêmes dans le respect de leur fonctionnement

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page